Blog

La IPA guérit-elle le mal de genou?

  • De Pauline-Gervaise Grégoire
  • 1 commentaire

IPA, planète, 1%, atelier côtier, ecoresponsable, écologique, responsabilité


Depuis octobre dernier, Atelier Côtier est membre du 1% pour la planète, réseau international créé en 2002 par Yvon Chouinard, fondateur charismatique de Patagonia.

Passionné des grands espaces, aujourd’hui âgé de 80 ans et toujours avide surfeur et alpiniste, il a fait de son parcours entrepreneurial, une recherche de l’équilibre.

Le concept part du principe que malgré ses efforts pour les minimiser, toute entreprise, et même pas mal toutes nos vies en général, ont un impact environnemental.

Comment continuer à avancer en résistant à l’envie de tout lâcher, de vivre dans une hutte, de manger des cloportes pour souper et d’attraper ses pets pour protéger la couche d’ozone.

Comment se développer, innover, exporter, tout en donnant un coup de main, en payant son dû?

Bien des solutions sont mises de l’avant. Le recyclage, les énergies vertes, payer sa taxe carbone, etc...

 

Le réseau lui, regroupe des membres qui payent 1% de leurs ventes à un organisme environnemental de son choix. Pas 1% de leurs profits, mais de leurs ventes. Elles doivent donc le payer même si l’entreprise enregistre un déficit et l'insérer radicalement dans son budget. Me semble que c’est un bon début... 🤔

Aujourd’hui, seulement 3% de la philanthropie va à des causes environnementales. Et pourtant... Nous sommes plusieurs à craindre que la planète « overdose » d’ici 30 ans.

L’importance du réseau et ses impacts sont non-négligeables. Depuis sa fondation, il a redonné 200 millions de dollars.

De notre côté, nous avons choisi la Société de conservation des îles. Organisme dynamique qui acquiert et protège des parcelles de territoires et par le fait même, protége nos paysages, la raison d’être de notre région et le moteur de développement de plusieurs entreprises d’ici.

Le réseau stimule aussi par le partage d’idées et la recherche de solutions entre ses membres. La participation bénévole à des activités de protection, nettoyage, plantations, etc, est aussi encouragée.

Pour en savoir davantage sur notre « nouvelle gang », Martin et moi avons participé cette semaine au « 1% for the planet Global summit » à Portland, Oregon.

Bam! Ça commence par une méditation de groupe, 400 personnes. Là tu jases! Belle façon de se concentrer sur les vraies affaires. Et ce n’est pas trop loin de ma « wannabe » routine du matin. Certains diront... « gang d’illuminés! » Moi je dis belle gang de leaders d’aujourd’hui. Qui respirent et réfléchissent avant de passer à l’action.

Nous avons eu la chance de côtoyer des gens qui nous ont beaucoup touchés. Des sportifs amateurs de grands espaces, des gens innovateurs, aux idées surprenantes. Sans cravates ni fla fla. Des activistes qui se battent pour des causes, qui contournent les obstacles que leur met la Maison blanche, pour sauver des animaux, des rivières, des poissons, des forêts...

Honnêtement, ça fait lever la brume sur la déprime générale actuelle... Rajoute à ça 3-4 bonnes IPA et des tapas et t’as envie de danser. 

Nous avons aussi eu la chance incroyable d’écouter Yvon Chouinard toujours pdg de Patagonia et qui, malgré son âge, nous en apprend une montagne sur l’innovation et les actions possibles à poser en tant qu’entreprise. Et puis il est tellement chouette qu’on veut tous être son ami.

 

Et re-bam! Une conférence de Marc Randolph co-fondateur de Netflix et membre du CA 1% pour la planète, qui nous a généreusement expliqué son parcours et l’importance d’écouter ses idées, de les essayer, de se planter, et de continuer. 

 🤔 C’est bon... c’est bon... on est pas dans l’champ. 😂

 

Aux discussions enflammées se sont greffées des activités à travers la ville, qui nous ont permises de rencontrer des membres donateurs en action ainsi que des membres organismes qui bénéficient des dons.

Ici une course à travers la ville, où, combiné à un lancinant mal de genou, la compagnie de la Société de conservation du Forest Park, nous a présenté son travail dans ce grand parc montagneux en pleine ville, qui offre plus de 120 km de sentiers à ses habitants.

Nous serons ici encore quelques jours à profiter de la nature et des gens du Nord-Ouest, à boire quelques IPA/tylenol, avant de retourner aux Îles vivifiés et bourrés d’idées.

Si vous êtes intéressés à joindre le réseau, comme entreprise ou comme individu, il nous fera plaisir d’en discuter avec vous. 

 Onepercentfortheplanet

Ancien article